Une femme insatisfaite - Nadia Lévesque
Nadia Lévesque

Grande amoureuse des arts, je recherchais un endroit ou je pouvais partager cette forme d’expression qui n’est pas nécessairement apprécié de tous mais qui est si cher à mes yeux. Voilà pourquoi j’ai lancé – il y a peu de temps – ce blogue. Car oui, via le Web je peux dorénavant m’exprimer et vous confier mes coups de coeur. Bienvenue!

Une femme insatisfaite

Une femme insatisfaite - Nadia Lévesque

On dit qu’il faut souffrir pour être belle. Est-ce que la beauté est aussi importante ? Je n’en suis pas certaine. C’est vrai que lorsqu’on est la plus moche de toutes, on se sent mal. Mes trois sœurs sont toutes aussi jolies les unes que les autres, avec le teint et les cheveux métissés, tandis que moi, j’ai une peau fragile, qui ne supporte pas les rayons du soleil, et les cheveux si lisses, que chaque fois qu’on partait en vacance au pays natal de notre mère, les garçons n’avaient d’yeux que pour mes sœurs. La seule raison pour laquelle ils m’invitaient aussi, était pour que mes sœurs puissent sortir aussi. À cette époque, soit on sortait toute ensemble, soit tout le monde restait à la maison. C’était la politique que nos parents avaient adopté pour que mes sœurs ainées ne fassent pas trop de bêtises. Nous n’avons pas de frère, alors les plus grandes servaient de chaperons, tandis que les plus petites, servaient de boulets. Cela nous a toutes mises un jour, dans des situations désagréables. Mais cessons de parler de moi. Comme je disais, c’est plutôt difficile d’être la moins belle, et facilement, on aurait envie de se transformer le visage, ou de remplacer carrément notre tête par une autre. Personnellement, si j’étais une poupée, je me serais déjà fait remplacer la tête quand j’étais jeune. C’est un peu ce que fait notre voisine. Elle a commencé par rallonger un peu son nez, elle a un peu arrondi son visage, qui était un peu plus mince et d’aspect ovale, elle s’est éclairci le teint, et elle a acquis quelques centimètres de plus en Chine. Elle a dépensé une fortune là-bas. Elle y est restée 18 mois, dont la plupart du temps, à l’hôpital, pour rajouter 5 centimètres à sa taille, elle fait maintenant 176cm. Je la trouvais assez correcte avant, maintenant, elle dépasse son mari de 3cm et ce dernier, se sent petit lorsqu’elle met ses talons. Mais ce n’est pas tout, elle a déjà eu recours au Botox, mais cela ne lui a pas trop réussi. Son corps a très mal réagi et elle a dû arrêter le traitement. Ce matin, nous sommes allées à la clinique pour avoir de plus amples informations avec les nouveaux procédés qui utilisent de l’acide hyaluronique. Elle est tout de suite tombée amoureuse de cette technique. Je peux bien vieillir, mon mari n’acceptera jamais que j’aie recours à la chirurgie.