Le succès d’un blog - Nadia Lévesque
Nadia Lévesque

Grande amoureuse des arts, je recherchais un endroit ou je pouvais partager cette forme d’expression qui n’est pas nécessairement apprécié de tous mais qui est si cher à mes yeux. Voilà pourquoi j’ai lancé – il y a peu de temps – ce blogue. Car oui, via le Web je peux dorénavant m’exprimer et vous confier mes coups de coeur. Bienvenue!

Le succès d’un blog

Le succès d’un blog - Nadia Lévesque

Harry Potter est une saga à succès. Elle est pourtant, l’adaptation d’un roman qu’une douzaine d’éditeurs britanniques jugeaient inintéressants. Son auteure ne se décourageait pas pour autant. J’ai connu des difficultés similaires lorsque j’ai lancé mon blog sur la santé animalière. Mon entourage m’incitait à ratisser large, par exemple, en parlant du sujet de manière générale, ou créant d’autres rubriques. Mais je voulais parler uniquement de mes expériences, ou de celles de mes proches. Puis, Internet me permet de viser bien au-delà de la ville, et même, de la région.

Le droit à l’erreur

Je constatais au fil des semaines, que le nombre de visites sur les pages de mon blog était faible. Qui plus est, très peu de visiteurs lisent les articles jusqu’à la fin. On ne se bousculait pas non plus à la porte, pour revenir sur le blog. J’ai commencé alors à me demander si la santé animalière était vraiment un sujet pertinent pour les internautes. J’en ai discuté avec la personne dont le blog sur la déco marchait très bien. Elle n’est pas une professionnelle du référencement naturel, mais travaille plutôt dans un cabinet de comptables où elle est essentiellement chargée de la planification fiscale Québec. En tout cas, il suffisait que je feuillette plusieurs pages de son blog pour que je m’aperçoive que les miennes étaient tout, sauf attrayantes. J’avais en fait trop appris des leçons de référencement que les pages étaient saturées de liens hypertextes, alors, même que mon blog manquait cruellement de maillage interne, de mots-clés, etc. Bref, je faisais essentiellement des efforts pour faire les yeux doux aux moteurs de recherche, mais pas assez pour les internautes.

Pas après pas…

Je ne paniquais pas pour autant. Après avoir mis en œuvre les conseils de ma sœur, j’ai pris tout mon temps pour revoir de fond en comble ma méthode de travail. Désormais, les photos et les vidéos publiées sur mon blog n’étaient ni empruntées ni téléchargées. Il fallait donc sillonner Québec, Montréal et bien d’autres villes pour réaliser des documentaires dignes de ce nom dans des zoos, des centres animaliers ou des cliniques vétérinaires. Dans mes vidéos, je donnais la parole aux professionnels de la santé animalière. Et puis, je montrais toujours mon visage… J’ai tout fait pour que les podcasts soient plus vivants. Je maintiens logiquement cette méthode. J’essaie en même temps de me démarquer de la concurrence parce que beaucoup utilisent la même recette… Comme quoi, tout commence toujours par des petits pas.