J'adore garder ma nièce... - Nadia Lévesque
Nadia Lévesque

Grande amoureuse des arts, je recherchais un endroit ou je pouvais partager cette forme d’expression qui n’est pas nécessairement apprécié de tous mais qui est si cher à mes yeux. Voilà pourquoi j’ai lancé – il y a peu de temps – ce blogue. Car oui, via le Web je peux dorénavant m’exprimer et vous confier mes coups de coeur. Bienvenue!

J'adore garder ma nièce...

J'adore garder ma nièce... - Nadia Lévesque

Ce fut une dure journée, et j’avais envie de me reposer, ce soir-là, quand ma sœur m’appela. Elle avait un problème, une réunion de travail qui s’éternisait, et elle me demandait d’aller chercher sa fille à l’école. La jeune fille habituée à le garder, Lise, ne pouvait pas se déplacer, car elle s’était engagée à rester avec le fils de sa cousine. J’ai accepté de prendre Virginie à la sortie de son école. La fillette fut surprise et heureuse que ce soit sa tante qui vienne la chercher. Elle m’a demandé de faire un détour, pour se promener un peu plus longtemps en auto, comme elle me l’a avoué. Elle venait d’avoir cinq ans. Je savais que son père était, lui aussi, au travail. Je ne pouvais que rester avec elle, à leur domicile, en attendant qu’un de ses deux parents puisse revenir. Pour commencer, nous avons choisi ensemble ce que nous mangerions pour le souper.

Ensuite, je l’ai installée dans sa chambre, pour qu’elle s’amuse avec ses jouets. Elle commença par aligner ses poupées et j’entendis qu’elle leur donnait une leçon de géographie. Comme elle était prise par son jeu, j’ai regardé si Anna m’avait envoyé les démarches pour que je puisse avoir les coordonnées d’une bonne compagnie qui pourrait effectuer une decontamination moisissures Laval. J’ai entendu que ma nièce pleurait, et je suis allée le plus vite possible dans la chambre. Elle avait fait tomber une poupée derrière son lit, et elle avait coincé son bras entre le mur et le meuble, en voulant rattraper le jouet. Je lui ai enjoint de se calmer et, avec la plus grande délicatesse, j’ai dégagé le petit bras de la petite. Elle ne paraissait pas blessée.

Pour la consoler, je lui ai donné quelques morceaux de chocolat, et je l’ai installée devant l’écran de télévision, où une chaîne pour les enfants diffusa ses dessins animés toute la soirée. Ma sœur et mon beau-frère n’avaient toujours pas pu revenir, j’ai donc décidé de garder ma nièce pendant qu’elle dormirait. Elle fut tellement contente de ce changement de programme, et elle alla se coucher après que je lui aie lu une histoire. Quand je fus sûre qu’elle sommeillait profondément, j’ai regardé des séries et des documentaires dans le salon, tout en étant attentive pour être présente rapidement si elle venait à se réveiller. Hughes et Clara arrivèrent deux heures après que la petite se soit endormie.